Carnet de voyage Ajloun

Guide

Connus pour sont château hellénistique, Ajloun c'est aussi l'une des plus belles réserves naturelles de la Jordanie.

 

 

Brève Histoire d’Ajloun


L’histoire d’Ajloun en Jordanie est très liée à l’histoire de son château « Qal’at ar-Rabadh » qui domine la province du côté ouest. La colline sur laquelle se trouve le château, Jabal Auf, est un endroit idéal, qui offre une vue panoramique sur la campagne environnante et sur trois grands oueds menant à la vallée du Jourdain. Des histoires racontent qu’il a été le site d’un monastère chrétien isolé, qui abritait un moine nommé Ajloun. 

En 1184, au milieu des croisades, le monastère était tombé en ruine, et un général arabe et proche parent de Saladin, Azzadin Osama, en profite pour construire une forteresse, en partie pour limiter l’expansion des royaumes croisés (le château de Belvoir se dresse juste de l’autre côté de la Jordanie à l’ouest et le bastion franc de Kerak est aussi pas très loins) et en partie pour protéger les mines de fer des collines voisines. Mais aussi pour assurer une autorité faces aux querelles des clans de la tribu locale Bani Auf. D’ailleurs la légende raconte que, pour démontrer son autorité, Oussama a invité les cheikhs des Bani Auf à un banquet dans le château nouvellement achevé, les a divertis et nourris, puis les a tous jetés dans les donjons.

Agrandi en 1214-15 par Azz ad-Din Aybak (qui travaillait également sur Qasr Azraq), le château d’Ajloun fut reconstruit par le sultan mamluk Baybars après avoir été saccagé par l’invasion des Mongols en 1260. Les troupes ottomanes y installent une garnison pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, mais lorsque l’explorateur Burckhardt vint à Ajloun en 1812, il trouva le château occupé seulement par quarante membres d’une seule famille. Les tremblements de terre de 1837 et 1927 ont causé beaucoup de dégâts, et des travaux de consolidation sur les structures survivantes sont encore en cours.

 

 

 

La visite du château


Aujourd’hui, l’entrée au château se fait à partir d’une aire de stationnement sous les murs. Un pont traverse le mur et Un long passage en pente mène à une entrée plus ancienne, décorée de sculptures d’oiseaux qui se dresse juste devant l’entrée d’origine de la forteresse d’Oussama. Malgré toutes les reconstructions au cours des siècles, il est très difficile d’avoir une image cohérente du développement architectural du château ; il y a un mélange de constructions musulmanes avec un bloc sculpté avec une croix, sans doute une partie du monastère du moine Ajloun. Cependant la vue imprenable sur le paysage verdoyant d’Ajloun, compense toute confusion historique.
Autours du château, les hectares d’oliviers à perte de vue, tapissés avec des fleurs sauvages font d’Ajloun un territoire propice à la randonnée. 

 

 

 

 

La Réserve Naturelle d’Ajloun
 

L’un des plus beaux refuges de Jordanie est la Réserve forestière d’Ajloun de la Royal Society for the Conservation of Nature, répartie sur des collines à environ 9 km au nord d’Ajloun et à environ 85 km au nord d’Amman. La réserve est une magnifique campagne, située à environ 1200m au-dessus du niveau de la mer, ça fraîcheur par rapport à Jerash qui juste à côté est tout de suite perceptible, et quand il fait très chaud dans la vallée du Jourdain, il peut être doux et frais dans la réserve d’Ajloun.
La réserve comprend treize kilomètres carrés de bois, principalement du chêne à feuilles, des pistaches, des caroubes et des fraisiers sauvages ainsi que des oliveraies. Du côté de la faune on y trouve certaines races connues des européens comme les sangliers, les renards et les blaireaux au côté des hyènes rayées, des chacals asiatiques et des chats sauvages. Tous ces animaux comme les oiseaux, les pinsons et les chevreuils, qui avaient disparu à l’état sauvage, ont été réintroduits avec succès dans la réserve par le RSCN. On vous recommande fortement de passer une nuit ou deux, ou au moins y passe pour une promenade.
Ces dernières années, Les sentiers touristiques se sont multipliés dans les zones rurales d’Ajloun. En plus des promenades et des visites, gérée par l’unité d’écotourisme Wild Jordan du RSCN, il y a aussi autour de la réserve forestière, des sentiers qui ont été développé pat la communauté locale d’Ajloun.

 

Randonnées dans la réserve naturelle d’Ajloun


Depuis le centre d’accueil de la réserve, plusieurs sentiers pédestres sont possibles. Parmi les sentiers autoguidés, on peut citer :  
 

  • Le sentier Roe Deer (2 km; 1h),  est un court-circuit circulaire qui traverse la forêt jusqu’à une colline voisine. C’est particulièrement beau au printemps lorsque les fleurs sauvages tapisser le sol.

 

Des sentiers plus longs doivent obligatoirement être effectués avec un guide RSCN : 

 

  • Le sentier du village d’Orjan (12 km; 6h; avec déjeuner ) : qui continue jusqu’au village d’Orjan 
     
  • Le Sentier du Prophète (8,5 km; 4h avec déjeuner) qui part dans l’autre sens. Cette randonnée vous emmène du centre d’accueil de la réserve forestière d’Ajloun à Mar Elias, on y croise les ruines de l’une des plus anciennes églises de Jordanie. Il est nommé ainsi en référence au prophète Elias, ou Élie, à qui le village de Mar Elias doit son nom. Le sentier traverse des vergers de figues et de poiriers, au milieu des forêts de chênes et de fraises orientales. Les murs de pierre qui sillonnent la vallée gardent les récoltes des agriculteurs à l’abri des pluies d’hiver et des sangliers. Détendez-vous à l’ombre avec un verre de thé avant de grimper jusqu’aux ruines au sommet de la colline, qui offrent une vue imprenable sur les environs. 
     
  • Le sentier du château d’Ajloun (18km; 9h avec déjeuner) ; Une extension du sentier du prophète, considérée comme "difficile", qui se poursuit sur un parcours d’une journée jusqu’au château d’Ajloun.
     
  • Le sentier Rockrose (8 km ; 4h ) : Nommée ainsi en référence aux fleurs que l’on peut voir autour du sentier chaque printemps. Cette randonnée de campagne de difficulté modérée, traverse des vallées boisées et des crêtes sur un beau chemin en boucle avec des vues magnifiques sur la Cisjordanie, la Syrie et la campagne jordanienne. Il y a des pentes assez raides en route qui exigent un niveau physique raisonnable.
     
  • Le Sentier Rasoun (7km; 3hr) est parmi les parcours les plus connus qui à travers les bois mène jusqu’à l’étonnant Eagle View point à 1100m avant de continuer vers le bas dans le village de Rasun pour finir à la Maison du savon.

Pour tous les itinéraires à part les sentiers circulaires, le transport de retour en minibus est inclus.
 

 

 


 

Tourisme Ecoresponsable à Ajloun 


Dans le cadre de leur mission de soutenir le développement socio-économique dans les communautés accueillant des réserves naturelles, le RSCN a lancé trois projets de développement (Maison de savon, Maison de calligraphie et maison de biscuit) à RASUN et ORJAN, deux villages adjacents à la limite nord de la zone protégée d’Ajloun. L’idée est de fournir aux populations locales de nouvelles sources de revenus, réduisant ainsi leur dépendance aux ressources naturelles, favorisant la conservation de l’environnement et donnant un coup de pouce à l’économie rurale.

 


La Maison du savon à Ajloun

Elle emploie des femmes des communauté locales pour fabriquer à la main des savons locaux à partir d’huile d’olive et d’essences florales. Vous pouvez visiter les ateliers, voir le processus de fabrication du savon et discuter avec les femmes ; il n’y a aucune pression pour acheter, bien que les savons (et d’autres articles-) soient disponibles.
 

 


Maison de calligraphie à Ajloun

Juste en bas de la route, la Maison de la calligraphie est une idée surprenante : le RSCN a financé la formation des femmes locales à la calligraphie arabe à Amman, pour ramener leurs compétences à la campagne. Pendant la visite vous avez droit à une explication détaillée de l’art de la calligraphie et un briefing sur l’alphabet arabe avant de vous remettre votre propre plume de bambou avec un pot d’encre noire, afin de vous initier à la calligraphie sous les conseils des artisans. Il y a un atelier de sérigraphie où vous pouvez imprimer votre chef d’œuvre sur un T-shirt ou une carte.
 

 


Maison de biscuit à Ajloun

En bas de la colline, la biscuiterie emploie également des femmes locales pour produire des biscuits, des barres énergétiques et des chips entièrement naturels vendus sous la marque Tasali de la RSCN pour la distribution nationale. Vous pourrez visiter les ateliers et déguster sur place les produits avec un bon café. Le même bâtiment abrite également un beau et paisible Guest house.
Il est possible de souscrire à des cours d’arabe résidentiel d’une semaine et d’étudier à la Maison de la calligraphie. Vérifiez les détails bien à l’avance avec le RSCN.

 

 


Nos voyages à Ajloun 

Voir plus de trips

Concept

Choisissez

le programme qui correspond à vos envies de voyage

Personnalisez

votre voyage avec un expert local

Voyagez

en Jordanie dans les meilleurs conditions et sans intérmédiaires

Abonnez vous à notre Newsletter

Inscrivez vous et recevez nos meilleurs idées de voyage en Jordanie