Carnet de voyage Mer Morte

Guide

La mer morte se trouve à 400 m sous le niveau de la mer. Une expérience unique et incontournable de votre voyage en Jordanie


 

À quelques kilomètres à l’ouest de la ville d’Amman, les hauts plateaux du centre et du nord de la Jordanie s’enfoncent de façon spectaculaire dans la faille de la mer morte. Cette vallée géante marque une ligne de démarcation géologique et politique, la plaque arabe à l'est se déplaçant de quelques centimètres par an vers le nord et la plaque africaine à l'Ouest se déplaçant lentement vers le Sud. Entre les deux se trouve le Jourdain, signant la frontière occidentale de la Jordanie alors qu'il se jette dans le grand lac salé de la mer Morte, célèbre comme étant le point le plus bas de la Terre. Se baigner et se détendre sur les plages de la mer morte en Jordanie est une expérience incontournable, 
La mer morte en Jordanie est facilement accessible de la capitale Amman, et se trouve également à environ une heure de route de l'aéroport international Queen Alia d’Amman : pour de nombreux voyageurs, la mer morte constitue une parfaite première ou dernière nuit en Jordanie. Il existe également de belles possibilités d'excursions d'une journée, notamment jusqu'à Madaba, le mont Nebo et les sources chaudes de Ma'in, ou vers le Nord jusqu'à Salt et vers le Sud jusqu'à Karak.


Outre les plages, le principal attrait historique de la région est le site du baptême de Jésus, situé sur la rive Est du Jourdain, à environ 8 km au nord de la mer morte. La combinaison de l'archéologie, de l'environnement naturel extraordinaire et de l’histoire biblique font de la mer morte une des destinations religieuses les plus importantes du Moyen-Orient. Dans les collines surplombant la partie Sud-Est de la mer morte se trouve le sanctuaire de Lot, construit au-dessus de la grotte où le neveu d'Abraham a cherché refuge.

 

La mer Morte est l'endroit le plus bas de la terre à 434 m sous le niveau de la mer. Elle attire les voyageurs du monde entier pour ses eaux minérales curatives, son air si riche en oxygène qui protège des coups de soleil, ses oasis regorgeant d'animaux rares et ses sites historiques de classe mondiale qui (presque) rapportent l’Empire romain à la vie.
Formant ce qui a été appelé le plus grand spa en plein air du monde, l'incroyable mer morte (al-Bahr al-Mayet en arabe) est un point majeur d'un voyage en Jordanie. Nager dedans est une expérience mémorable, qui ne ressemble à rien d'autre sur la planète.
La mer morte se trouve dans la Great Rift Valley, une faille géologique qui peut être tracée de la Turquie jusqu'en Afrique de l'Est. Son littoral, à 400 mètres sous le niveau de la mer, marque le point le plus bas de la Terre c’est pour cela qu’il fait toujours plus chaud et plus lourd dans cette partie de la Jordanie. 

 

 

 

Pourquoi la mer morte ?

 

La mer morte tire son nom de l'Antiquité en raison de son eau salée unique, qui tue pratiquement toute vie marine : l'eau de mer contient environ 3% à 4% de sel, mais l'eau de la mer Morte dépasse les 30%. Elle est principalement alimentée par le Jourdain, qui coule au sud de la Galilée, mais en raison des bouleversements géologiques, il n'y a presque plus d’écoulement, au lieu de cela, l'eau s'évapore de la surface au rythme de millions de litres par jour, conduisant à une précipitation continue de sel sur la plage et à une épaisse brume atmosphérique au-dessus qui font de la mer morte un lieu très silencieux. La brume filtre également les rayons solaires UVB nocifs, permettant un bronzage sans brûlures.

Beaucoup de voyageurs viennent à la mer morte pour le tourisme thérapeutique : l'eau de la mer morte et sa boue ont des bienfaits thérapeutiques médicalement prouvés pour les maladies cutanées graves et les problèmes articulaires. Le calcium, le magnésium, le brome, le soufre et le bitume sont à des concentrations extrêmement élevées et l'air est exceptionnellement oxygéné. Les produits de soins de la peau de la mer morte sont un achat incontournable. A noter que tous les grands hôtels ont des centres médicaux.

Une particularité unique de la mer morte est que la haute salinité du lac rend l'eau si flottante qu'il est littéralement impossible de couler. Lorsque vous entrez dans l’eau (apportez des tongs : les plages ont tendance à être graveleuses), vous sentirez une force sous vos pieds et vous ne pourriez pas toucher le fond et si vous vous allongez, vous serez bercé par l'eau. N’essayer pas de nager car vous pourrez avoir de l'eau dans les yeux, ce qui est une expérience très désagréable. L'eau salée vous rendra chaque coupure et même les petites blessures, très piquantes : évitez de vous raser avant de plonger. Néanmoins, la sensation de flotter dans une atmosphère si silencieuse sur une eau plate et chaude entourée de montagnes brumeuses vaut le détour.

N’oubliez pas de vous couvrir de boue noire et la laisser sécher au soleil pour avoir une peau douce comme un bébé.

La chaleur de la mer morte (bien au-dessus de 40° C en été) et son humidité augmentent les risques de déshydratation : quand vous êtes dehors, pensez à boire.

Les bikinis et les maillots de bain réguliers ne posent aucun problème dans les plages privées (payantes), mais ailleurs, privilégiez un T-shirt et des shorts. Une chose à garder à l'esprit, si vous vous voulez éviter les plages privées et les grands hôtels, pensez à vous assurer d'avoir accès à une douche d'eau douce : l’eau de la mer Morte laisse une couche inconfortable de sel sur la peau que vous voudrez surement laver avant de vous habiller. 
 

 

 

 

La mer Morte en danger 
 

L’avenir de la mer Morte est incertain. Dans les années 1950, la superficie du lac était d’environ un millier de kilomètres carrés ; aujourd’hui, c’est moins de sept cents et c’est encore en baisse. Le niveau de l’eau a déjà chuté de 30m, et continue de baisser d’un mètre par an. Le problème est que des incursions de plus en plus importantes ont été faites dans les sources d’eau douce du lac : aujourd’hui, beaucoup plus d’eau s’évapore du lac que ne s’y écoule. Il y a plusieurs barrages de l’autre côté du Jourdain et dans le cadre de son programme national de conservation de l’eau, la Jordanie a endigué tous les grands fleuves de son territoire qui couvaient autrefois directement dans la mer Morte, y compris la Zarqa Ma’in, le Mujib et le Hasa. En outre, Israël et la Jordanie ont développé d’importantes industries minières au sud du lac qui dépendent de l’évaporation à grande échelle pour la production.

Depuis les années 1970, le détroit de Lynch, un canal d’eau qui reliait autrefois les parties nord et sud du lac, s’est asséché, transformant la péninsule de Lisan en pont terrestre. De dangereux gouffres s’ouvrent dans le sol mou des deux rives. Si les choses continuent à ce rythme, certaines estimations prévoient que la mer morte va disparaitre complètement dans cinquante ans.

 

En 2002, les gouvernements israélien et jordanien ont appelé à une action concertée pour sauver la mer morte. Ils ont lancé un plan avec l’Autorité palestinienne pour construire le canal red-dead, pour amener l’eau de mer de la mer Rouge à Aqaba pour reconstituer la mer Morte. La baisse d’altitude de 400 m signifierait que de grandes quantités d’énergie hydroélectrique pourraient être produites, et il y aurait également des usines de dessalement partagées créant jusqu’à 850 millions de mètres cubes d’eau potable, ce qui atténuerait considérablement la grave pénurie d’eau de la région.

Les résidus de saumure laissés après le dessalement seraient ensuite pompés dans la mer morte pour rétablir son niveau d’eau naturel. Au moment de l’écriture de ce guide, les résultats d’une étude de faisabilité de la Banque mondiale sur le projet de canal n’avaient pas encore été rendus publics.

 

Cependant, des association et groupes environnementaux israéliens, palestiniens et jordaniens, ont exprimé plusieurs préoccupations. Notamment qu’il faudrait dix ans pour mettre en œuvre le plan Red-Dead alors que la mer morte a besoin d’une action immédiate. En outre, dans sa forme actuelle, le programme Red-Dead permet de poursuivre l’exploitation des ressources de la mer morte, sans compter le nombre d’hôtels en construction. Il n’y a pas encore eu d’études environnementales détaillées sur la façon dont l’ajout d’énormes quantités d’eau de mer pourrait affecter l’équilibre écologique délicat de la mer Morte ou sur l’impact possible d’une rupture de pipeline dans le désert. Le temps nous dira si le canal red-dead est la réponse.
 

 

 


Nos voyages à la mer morte

Voir plus de trips

Concept

Choisissez

le programme qui correspond à vos envies de voyage

Personnalisez

votre voyage avec un expert local

Voyagez

en Jordanie dans les meilleurs conditions et sans intérmédiaires

Abonnez vous à notre Newsletter

Inscrivez vous et recevez nos meilleurs idées de voyage en Jordanie